mardi, 16 octobre 2012 22:13

Les associations économiques - Un aperçu

Écrit par 

 

Comment les êtres humains peuvent-ils s'organiser pour structurer et organiser la vie économique dans un sens mutuellement avantageux pour tous ? Cet article décrit les notions de base relatives aux associations économiques.

attention-jaune Les concepts développés dans cet article font partie d'une idée plus vaste, celle de la tri-articulation sociale.  Nous vous invitons, si ce n'est pas déjà fait, à en prendre connaissance sur ce site (articles numérotés 01 à 14) pour en saisir toute la signification.


 


Contexte de départ : l’évolution actuelle de la vie économique.

Par la division du travail, toujours plus prononcée au cours des siècles, le travail de chaque être humain devient d’autant plus spécialisé.

L’un produit des billes d’aciers, qu’un autre utilisera pour fabriquer des roulements, ceux-ci à leurs tours utilisés dans des applications très diverses par d’autres travailleurs spécialisés : la réparation de véhicules, l’ouverture et la fermeture de portes, la fabrication de prothèses…

 

Outre la spécialisation grandissante, la division du travail produit d’autres effets :

  1. Une croissance considérable du nombre de biens et de services produits, à des prix allant à la baisse, ce qui permet de répondre d’autant plus et mieux à de multiples besoins humains ;
  2. Ce que chacun produit sert les besoins des autres, et les autres produisent tout ce dont il a besoin : l’économie devient objectivement de plus en plus altruiste (mais pas au niveau du vécu subjectif, c’est-à-dire au niveau des représentations et pensées que chacun se fait du processus économique : la plupart des êtres humains continuent actuellement de croire qu’ils travaillent pour eux-mêmes, ce qui n’est objectivement pas le cas).
  3. La complexification de l’économie et la division du travail font perdre la conscience du processus d’ensemble de l’économie dont plus personne n’a une vision claire. Il en résulte des processus chaotiques, voire destructeurs, pour la vie économique et sociale dans son ensemble.

 

Dans un contexte de division du travail croissante et inévitable, les associations économiques visent à orienter les processus économiques sur base d’une conscience claire et précise d’ensemble, notamment une conscience du caractère objectivement altruiste de l’économie, qui vise à s’édifier elle-même sur ces bases.

 

Les associations économiques : des organes structurant et orientant la vie économique

association-economiqueOrienter globalement des processus de la vie économique selon leur propre nature (c’est-à-dire selon l’altruisme objectif et l’idéal de fraternité) peut se faire par la constitution de cercles de producteurs, distributeurs et consommateurs.

Formés librement, ces cercles sont appelés « associations économiques ».

Les décisions prises au sein des associations seront d'autant plus au service de l'intérêt général qu'auront été formés des jugements en groupe afin de satisfaire les besoins de chacun.


La structure et la constitution des associations économiques :

  1. Elles sont constituées de cercles de producteurs, distributeurs et consommateurs (la présence de chacune de ces trois composantes est importante pour accéder à une vision d’ensemble du processus économique). Ces cercles sont :
    • Organisés sur un plan «local» (leur dimension se réglera d’elle-même selon les circonstances de la vie).
    • Constitués de partenaires ayant un lien concret avec les réalités du terrain et compétents dans leur domaine. En ce qui concerne les consommateurs, il ne s’agit pas tant de la compétence professionnelle que d’une capacité à formuler clairement et objectivement les besoins des consommateurs.
    • Organisées par secteur de la vie économique (par exemple le secteur agro-alimentaire, le secteur du transport, celui de l’énergie, etc.).
    • De telles associations peuvent se former à chaque instant.
    • Elles concernent et organisent exclusivement la production, la circulation et la consommation de marchandises dans le sens large de ce terme (biens et services), c’est-à-dire la vie économique à proprement parler, et non pas la sphère juridique et politique (élaboration des lois, des droits, etc.).
    • Les associations économiques communiquent entre elles. À plus long terme, elles se fédéreront, pour converger au sommet en une administration centrale de l'économie qui possédera ses propres organes de décision et d'organisation. Celle-ci sera indépendante de l'État, mais recevra de lui la législation (droit social, droit du travail, etc.) qu'il établit sur une base tout à fait autonome. L'ensemble du corps économique sera alors peu à peu constitué par l'activité complémentaire d'associations formées d'hommes ayant les mêmes intérêts professionnels, ou les mêmes intérêts de consommation qui, par des échanges réciproques, mettent sur pied l'ensemble de l'économie.

  2. Les membres des associations économiques se réunissent suffisamment régulièrement (autour de « tables rondes» associatives). 

  3. La structure et la constitution des associations économiques, stimule et encourage fortement l’état d’esprit suivant : chacun travaille au mieux pour répondre aux besoins des autres (voir ci-dessous).

Les principales fonctions des associations économiques

Du fait de leur constitution, des objectifs et de l’esprit qui anime les associations économiques :

  1. Elles fonctionnent comme des organes de perception et de prise de conscience de la vie économique, permettant d’en saisir une image d’ensemble :
    • La libre expression des besoins est cultivée au sein des associations économiques, de telle façon à permettre leur prise de connaissance objective (besoins des entreprises et besoins des consommateurs);
    • De même, les échanges autour des tables rondes permettent de prendre connaissance (dans leur complexité et parfois dans leur détail aussi) de certains processus économiques réels et essentiels. Sans l’outil que constituent les tables rondes associatives, aucun acteur économique ne peut percevoir ces processus ; chacun demeure dans l’ignorance, isolé des autres. Saisir quel est le « vrai » et « juste » prix des marchandises, qui soit à la fois acceptable pour les consommateurs et qui permette de couvrir les besoins des producteurs et distributeurs, constitue en quelques sortes une culmination de l'activité des associations économiques. Les prix sont formés consciemment lors des négociations collaboratives.
    • La pratique montre qu’il résulte de ces échanges et de ces connaissances des métamorphoses importantes de la conscience de chaque acteur économique. La structure et l’organisation des entreprises membres ne change pas radicalement, par contre, leur source d’inspiration, l’origine de leurs buts et leurs motivations changent. Du fait de la participation à une association économique (et non du fait de quelconques exhortations à l’altruisme et à la solidarité invoquées à tour de bras), servir les besoins d’autrui dans la réciprocité, devient peu à peu central pour tous les participants, et prend tout «naturellement» la place de motivations qui existaient antérieurement, à savoir notamment, la recherche du profit maximum.

  2. Elles sont également des organes de DÉCISIONS et d’ENGAGEMENTS réciproques (fondés); elles mènent à la réalisation d’ACCORDS, d’arrangements, de CONTRATS, selon le point de vue de l’économie :
    1. Accords sur des biens et services qui seront (ou sont) produits, par qui, à quel prix…
    2. Accords sur des modes de distribution et de commercialisation ;
    3. Accords sur la répartition de la main d’œuvre entre les entreprises et les secteurs de l’économie selon les besoins ;
    4. Accords sur l’allocation de ressources (capitaux, moyens de production…) à certains processus économiques ;
    5. Pour les associations à plus grand échelle : décision commune de freiner une accumulation trop importante de capitaux dans un secteur particulier de l'économie ou au contraire de stimuler une capitalisation trop faible…

  3. Autres caractéristiques :
  • Ce ne sont pas les lois qui règlent la production, la circulation et la consommation des biens, mais les êtres humains, par leur compréhension directe et par leur intérêt pour ces opérations. 
  • Il s’agit d’un mode de gestion en commun de la vie économique, qui permet à la base d’y introduire efficacement des considérations environnementales, culturelles et humaines, du fait de l’engagement réciproque des parties. Ceci est extrêmement difficile en économie de marché et en en économie planifiée.

 

Quelques exemples d'associations économiques

À noter : souvent sur le terrain, des acteurs d'associations économiques ne disposent pas nécessairement de concepts très clairs à son sujet ! Certains acteurs agissent de manière plus instinctive que clairement consciente des concepts fondamentaux (ce qui est source d’échecs et d’erreurs). De même, certains groupes ou structures mettent l’accent sur l’éradication des « distributeurs » (les intermédiaires commerciaux) du circuit économique : de ce fait, des acteurs fondamentaux manquent autour des tables rondes ; le processus économique dans son ensemble ne peut alors être compris, ni assaini.

 

Quelques exemples d’associations économiques parfois embryonnaires, parfois nettement plus vastes, impliquant généralement un producteurs et des consommateurs, dans le secteur agro-alimentaire :

 

Exemple d’une association économique à dimension plus vaste dans le secteur agro-alimentaire, impliquant plusieurs producteurs, transformateurs, distributeurs, etc.:

  • Groupe OIKOPOLIS (Luxembourg) : http://www.oikopolis.lu
    Une association économique née en 1988 au Luxembourg et incluant plusieurs dizaines de partenaires : agriculteurs, transformateurs, grossistes, magasins de détail, supermarchés…  Cette association fonctionne selon le principe des tables rondes associatives entre producteurs, distributeurs et consommateurs.
  • Regionalwert AG (Allemagne) : présentation en français - Lien direct vers le site en allemand.

    Regionalwert AG a été fondée en 2006. Son objectif est d'établir une économie alimentaire biologique et régionale reposant sur l'investissement des citoyens (région de Fribourg-en-Brisgau en Allemagne). Le capital des citoyens est mis au service d'une chaine allant de la production locale, en passant par la transformation jusqu'à la distribution de produits locaux.

    Bien que la documentation émanant de la Regionalwert AG n'insiste pas sur ce point, toutes les entreprises membres du réseau (15 entreprises) participent régulièrement à des tableaux rondes (d'association économique), au cours desquelles les besoins des partenaires sont exprimés pour déterminer comment mieux y répondre (fixer des contrats, déterminer des investissements à réaliser, etc...).

  • Paysans des Baronnies (France) : Présentation et vidéos d'une association économique.

 

Exemple d’une association économique hors secteur agricole (et ne regroupant pas tous les acteurs d’une filière) :

  • Groupe COOPERA (Suisse) : http://www.coopera.ch

    Promouvant l’initiative entrepreneuriale et la collaboration associative dans l’économie, le groupe Coopera est constitué des institutions-entreprises suivantes :
    Une caisse de pension - Une société d'investissement de capital à risque promouvant la coopération et d’autogestion économique - Une société immobilière spécialisée dans le financement d'immeubles commerciaux - Une société de leasing - Un système de compensation de liquidités entre entreprises - Une communauté d'apprentissage entre directions d'entreprises - Un centre culturel.

 

De nombreuses formes d’associations économiques sont possibles. Il n’existe pas de recettes toutes faites. Parfois l’initiative de la création d’une association est prise plutôt par un ou des producteurs, ou par un ou des distributeurs, ou des consommateurs. Voire par une association existante.

 

L’Économie associative : un nouveau PARADIGME de la vie ÉCONOMIQUE ?

Un tableau comparatif entre trois types de paradigmes économiques.

A comparison between three different economic paradigms.

 

 
Économie de Marché

Market economy

 
Économie associative

Associative economy

 
Économie planifiée

Planned economy


Centre de gravité de l’économie

Center of the economy


Le Marché
(« main invisible »)

The market

 
Libres associations économiques

Free economic associations

 
État central planificateur

Central government planner


Critère
de mise en production ou distribution d’une marchandise

Central criterium


Selon le profit réalisé sur le produit

Profit

 
Libre expression
et observation rationnelle des besoins humains.
Compréhension sociale

Free expression of needs.
Social understanding


Selon le plan centralisé

Centralized plan


Organisation de la relation entre production et consommation

Relationship between production and consumption


Mécanisme
de l’offre et de la demande

 

Supply and demand mechanism

 
Concertation
. Recherche et fixation du vrai prix des marchandises. Négociations à caractère contractuel

Consultation and negotiation
=> contracts


Gestion centralisée et bureaucratique (gestion « mécanique » par l’État central)

 

Bureaucratic and centralized management

 

Spécificités de l'allocation des moyens de production, des capitaux, de la terre… dans une économie associative fondée sur une tri-articulation consciente de l'organisme social

Specific allocation mode for means of production, capital, land… in an associative economy drived by a conscious social threefolding

 

 
Économie de Marché

Market economy

 
Économie associative

Associative economy

 
Économie planifiée

Planned economy


Disposition du capital et des moyens de production

Disposal of capital and means of production

 

Propriété privée

Private property

 
Libre usage ("propriété privée") aussi longtemps que le producteur est en mesure d'y consacrer ses capacités individuelles dans l'intérêt collectif.

Free disposal ("private property") as long as the producer is able to devote his individual capacities to the collective interest.

 

 
Propriété collective

Collective property


Mode
d'allocation de la propriété du capital, des biens fonciers, de la terre, des moyens de production…

Allocation mode for capital, land,  production means


Par achat (acquisition).  Les moyens de production, la terre et le capital sont des marchandises.

By purchase
(acquisition).  The means of production, land and capital are commodities.

 
Par transfert sur une base purement juridique (pas par achat) selon la législation établie par l'État (celle-ci n'existe pas telle quelle actuellement!), sur base des capacités individuelles des futurs propriétaires, estimées par le précédent propriéaire ou par une institution de la vie culturelle indépendante de l'État.

Transfert on a purely legal basis (not per purchase) according to the laws (currently does not exist), and based on individual skills of the future owners, estimated by the previous owner or by a cultural institution, independant from the State.


Pas d'allocation à des propriétaires privés.  Les biens fonciers, le capital, etc. sont gérés par des fonctionnaires ou des représentants de l'État.

No private property.  Management of land, capital, means of production… is carried out by officials or representatives of the State.

 

 

Article publié sur ce site faisant suite au présent article :

 

Articles à venir relatifs à l'économie associative : 

  • Pourquoi certaines associations économiques sont elles fragiles ou sous-développées ? Analyse de cas.
  • Outils pratiques pour créer et développer des associations économiques.

 

 
Liste d'articles et vidéos liés au thème des associations économiques :

> Les associations économiques, un aperçu (2012) - Stéphane Lejoly
> Les circuits courts, avantages et aspects mythiques (2013) - Stéphane Lejoly
> Les associations de la vie économique face à l'organisation mondiale du commerce («La Voie Lactée») (1995) - Stéphane Lejoly
> Paysans des Baronnies - Présentation et vidéos d'une association économique (2012-2013) - Bernard Prieur et les membres de l'association
> Pourquoi les circuits « courts » sont-ils si souvent les plus longs ? (et les plus chers ?) Comment les raccourcir réellement ? (2016) - Anonymous Triarticulous

Au sujet des relations entre l'économie et les autres composantes de la vie sociale (l'État notamment) :

> 01 Les forces animant la vie sociale... (2012) - Mouvement pour la triarticulation sociale
> 05 La vie économique (2012) - Mouvement pour la triarticulation sociale
> 06 La vie juridique-politique (2012) - Mouvement pour la triarticulation sociale

 


 Pour télécharger le présent article au format PDF,
rendez-vous dans le menu www.tri-articulation.info > Liens > Téléchargements.

AVERTISSEMENT : la question sociale est en soit très complexe.  Les concepts de la triarticulation sociale (encore appelée tripartition sociale ou trimembrement social) constituent un outil pour en saisir l'essentiel, et sur cette base, pour en comprendre les détails et agir localement.  Les divers auteurs des articles publiés sur ce site tentent de les expliciter et d'en proposer des applications pratiques.  Leur compréhension du trimembrement de l'organisme social est susceptible d'évoluer avec le temps.  Les auteurs peuvent évidemment aussi se tromper dans leurs interprétations.  Le risque d'erreur fait partie de toute démarche de recherche!
Nous ne pouvons dès lors qu'inviter les lecteurs à prendre connaissance des concepts à leur source, c'est-à-dire dans les ouvrages de base
(voir la bibliographie sommaire).

 

Cet article Licence Creative Commonsest mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.  Vous n'avez pas le droit d'en faire une utilisation commerciale, ni de le modifier, de l'adapter ou de le transformer.  Toutefois, vous êtes libres de partager, reproduire et communiquer le présent article, à la condition de mentionner sa source (le site www.tri-articulation.info et le cas échéant, l'auteur de l'article), sans suggérer que vous ou votre utilisation de l'article êtes approuvés.  N'importe laquelle des conditions ci-dessus peut-être levée, si vous avez l'autorisation du titulaire des droits.

 

 symbole-triskell
2017 - Mouvement pour la tri-articulation sociale - www.tri-articulation.info
 

 

Laissez un commentaire