Revisiter les romantiques pour éclairer notre époque

 

Ami de Goethe, le poète slovaque Ján Kollár exhortait les peuples à développer un maximum d'interactions culturelles : découvrir leurs littératures et arts respectifs, apprendre les langues de leurs voisins... Il écrivit : « Ce n’est qu’en contemplant l’humanité dans sa totalité qu’on devient humain. »[1] Beaucoup cultivaient alors ces idéaux, qui commençaient à imprégner la société. Malgré ça, un siècle plus tard, les nations s’affrontaient dans la folie de la 1ère Guerre mondiale. Qu’est-ce qui avait changé ?

Publié dans Articles/Actualité
Page 1 sur 2