Revenu de base

Nous vivons à une époque de prix bas. Moins il faut payer pour quelque chose, mieux c’est – ce n’est pas là seulement l’expression d’une opinion générale, mais le dogme scientifique de l’économie d’aujourd’hui. Cette énorme pression sur les prix laisse entre autres toujours moins à disposition de celles et ceux qui travaillent. Et le manque à gagner conduit alors nécessairement à un endettement qui croît partout et devient phénomène omniprésent de moins en moins maîtrisable. La spirale s’est déjà étendue à un tel point, qu’au niveau des États, seule l’injection d’argent nouveau redonne encore une bouffée d’air. L’argent n’a pas seulement au cours du temps reçu une valeur pour lui-même, il est maintenant pour ainsi dire devenu source de vie, enchaînant encore plus l’être humain à son propre égoïsme et le contraignant à la lutte pour l’existence.

Par Michel Laloux[1]

 

On peut caractériser les milieux alternatifs comme ceux au sein desquels on cherche à s'affranchir de la pensée unique et où l'on tente d'inventer des solutions nouvelles aux défis que pose la vie. Bien souvent on voit émerger des propositions pertinentes. Mais parfois, ce sont des idées qui semblent s'imposer comme une évidence au point que l'on s'arrête en chemin, sans les penser jusqu'au bout. Elles peuvent alors agir comme une nouvelle pensée unique au sein de mouvements alternatifs.

Un certain nombre de personnes militant en faveur du revenu de base, affirment le faire en s'appuyant à l'origine sur les concepts de la tri-articulation sociale (il s'agit selon elles d'appliquer la séparation entre le travail, d'une part, et le revenu, d'autre part, telle qu'elle peut être comprise et mise en oeuvre grâce aux concepts de la tri-articulation sociale).

 

Pour d'autres auteurs, se revendiquant aussi de la tri-articulation sociale, le revenu de base, tel qu'il est conçu et présenté par les premières, est un concept radicalement opposé à la tri-articulation sociale ! Si on pense la tri-articulation elle-même jusqu'au bout, on n'en arrive pas au revenu de base tel qu'il est conçu et présenté dans le film ci-dessous ; celui-ci n'aborderait d'ailleurs pas les raisons les plus fondamentales de la séparation entre travail et revenu.